100ans

Actualités

Inauguration IME Marie-Auxiliatrice : 8 000 m² adaptés aux dernières recommandations du handicap

Vendredi 28 juin 2019

Ce jeudi 27 juin, l’association Vivre et devenir a inauguré le nouveau bâtiment de l’Institut médico-éducatif (IME) Marie-Auxiliatrice à Draveil (Essonne). L’inauguration s’est déroulée en présence de Marie-Sophie Desaulle, présidente de Vivre et devenir, de Laurence Fouqueau, directrice de l’établissement, de Pierre Deniziot, conseiller régional d’Ile-de-France et délégué spécial auprès de la présidente, en charge du handicap et du logement, de Georges Tron, maire de Draveil, de Virginie Magnant, directrice de la Caisse nationale de la solidarité pour l’autonomie (CNSA), et de Méki Menidjel, responsable du département autonomie, de la délégation départementale de l’Essonne, de l’agence régionale de santé (ARS) Île-de-France.

 

L’IME Marie-Auxiliatrice a été entièrement reconstruit sur site. Les travaux ont été entamés en 2016 et les enfants et professionnels de l’IME ont pu investir les lieux en mars 2019. Marie-Sophie Desaulle, présidente de Vivre et devenir, a souligné que la construction d’un nouveau bâtiment implique pour les équipes d’accepter le changement, de réfléchir à une nouvelle façon de travailler et a salué la « dynamique d’innovation permanente » qui anime l’IME Marie-Auxiliatrice.

 

L’IME Marie-Auxiliatrice et ses 200 salariés accompagnent 120 enfants de la naissance à l’âge de 20 ans, en situation de polyhandicap ou ayant des troubles du spectre de l’autisme, dont 90 enfants en internat. L’établissement, ouvert 365 jours par an, propose un accompagnement personnalisé et précoce, réalisé en étroite collaboration avec les parents ou représentants légaux, au cœur de la ville de Draveil. Selon Georges Tron, maire de Draveil : « Les liens entre la ville et l’IME sont très importants. L’IME est imbriqué dans la ville, leurs histoires sont jumelées. »

 

Pour Laurence Fouqueau, directrice de l’IME, l’inclusion des enfants en situation de handicap au sein de la cité est essentielle : « Les deux jeunes garçons qui ont coupé le ruban illustrent notre engagement pour que les enfants que nous accompagnons ici participent à une vie ordinaire. En septembre, ils feront leur rentrée dans une école maternelle de Draveil, tout en continuant à être suivis par les professionnels de l’IME. »

 

 

Un bâtiment construit selon les normes Haute qualité environnementale

 

Avec le nouveau bâtiment, chaque enfant se voit offrir les meilleures conditions de vie pour développer son autonomie et ses capacités physiques et psychiques.

 

« La Région est fière d’accompagner la création de ce bel outil qui permet de mieux travailler avec les enfants afin de les conduire vers de nouveaux apprentissages et à leur épanouissement », a affirmé Pierre Deniziot, conseiller régional.

 

Les nouveaux locaux, d’une superficie de 8000 m², ont été entièrement réalisés selon les normes Haute qualité environnementale (HQE). Le bâtiment a été conçu selon les dernières recommandations pour offrir un accompagnement personnalisé, innovant et sécurisé et s’adapter aux besoins liés à l’autisme (limitation du bruit, couleurs douces…) et aux besoins liés au polyhandicap (mobilier disposé de façon à faciliter les déplacements en fauteuil, installations adaptées…).

 

L’établissement, ouvert sur la nature, dispose de nouveaux équipements, tels qu’une salle d’activités physiques couverte, un city stade et un espace aquatique (balnéothérapie, pataugeoire, jeux d’eau).

 

Les nouveaux locaux sont très appréciés par les parents. « Notre enfant est arrivé à l’IME au moment où le projet de reconstruction démarrait. Nous attendions avec impatience la fin des travaux et sommes heureux de savoir qu’il vit aujourd’hui dans des locaux comme ceux-ci. », déclare M. Bertrand Palluat de Besset, parent d’un garçon en situation de polyhandicap.

 

 

Un solide réseau de partenaires

 

Le projet de construction a été mené par le groupe immobilier Icade, en association avec le groupe de construction Eiffage et le cabinet d’architectes Jard Brychcy. Les familles des enfants ont été impliquées et consultées tout au long du projet.

 

Le bâtiment a représenté un coût total de 17,9 millions d’euros. L’ARS Ile-de-France,  la CNSA et le conseil régional d’Ile-de-France ont apporté leur soutien financier au projet. Selon Virginie Magnant, directrice de la CNSA : « La CNSA a pour mission de soutenir des projets innovants tels que la reconstruction de l’IME Marie-Auxiliatrice, dont l’objectif majeur est d’accompagner les enfants vers la plus grande autonomie possible. »

 

Le bâtiment a représenté un coût total de 17,9 millions d’euros. L’ARS Ile-de-France, de la CNSA et le conseil régional d’Ile-de-France ont apporté leur soutien financier au projet. Selon Virginie Magnant, directrice de la CNSA : « La CNSA a pour mission de soutenir des projets innovants tels que la reconstruction de l’IME Marie-Auxiliatrice, dont l’objectif majeur est d’accompagner les enfants vers la plus grande autonomie possible. »

 

Méki Menidjel, représentant de l’ARS Ile-de-France, a salué « des locaux innovants et magnifiques qui apportent une réponse adaptée aux enfants en situation de handicap ».

 

L’IME a également bénéficié d’actions de mécénat. La Fédération française de tennis a offert 600 000 balles de tennis, recyclées et transformées en sol souple pour les espaces de jeux extérieurs. Le Fonds Saint-Michel a fait un don pour participer aux travaux, le Comité national de coordination et action handicap (CCAH) a financé la réalisation d’un gymnase couvert et la Fondation Bettencourt Schueller a soutenu la construction du centre aquatique adapté.

 

La réalisation de l’IME Marie-Auxiliatrice a bénéficié du soutien de :

Découvrez les images de l’inauguration :