Menu d'accessibilité

Accéder au plan du site Aller directement au contenu principal
100ans

Formulaire de recherche

Actualités

Des enfants en classe

Le Dispositif du Perche fête les 5 ans de son projet d’inclusion scolaire et sociale

Mercredi 24 novembre 2021

Cette année, le Dispositif du Perche, situé à Mortagne-au-Perche dans l’Orne, célèbre ses 5 ans d’inclusion scolaire à 100%. Pour cette occasion, l’établissement qui accompagne 114 enfants et adolescents présentant une déficience intellectuelle et des troubles du comportement, a organisé le 22 octobre une journée à Mortagne-au-Perche pour réunir ses différents partenaires.

Cet évènement a permis de présenter l’établissement comme l’un des pionniers en France, dans le mouvement de l’inclusion scolaire et de faire un bilan de cette expérience novatrice.  En effet, depuis 2016, le Dispositif du Perche, qui comprend un Institut médico-éducatif (IME) et un service d’éducation spéciale à domicile (SESSAD), a fermé ses classes situées en IME. Cette décision est le fruit d’une volonté de scolariser l’intégralité des jeunes en milieu scolaire ordinaire, ainsi que de leur permettre de faire des stages au sein d’entreprises pour compléter leur formation et faciliter leur participation au sein de la société.

Aujourd’hui, tous les enfants et jeunes du Dispositif du Perche sont scolarisés dans des classes spécialisées ou ordinaires situées au sein des écoles ordinaires allant de l’école primaire au lycée. Cela est possible grâce à un partenariat entre le Dispositif du Perche et l’enseignement catholique de l’Orne : «Notre partenariat vise à créer une scolarisation adaptée aux potentialités de chaque enfant. Il s’agit d’une démarche innovante qui a nécessité de sortir du cadre. Il y a encore certaines barrières administratives à lever. Il faut faire évoluer le cadre en même temps que la société », explique Romain Lhémery, directeur diocésain de l’Enseignement catholique de l’Orne.

Selon Nathalie Breuil, référente scolarisation à l’agence régionale de santé Normandie : «  L’école inclusive représente une volonté fortement portée par la politique actuelle ». Franck Jalabert, inspecteur de l’Education nationale et conseiller technique de l’école inclusive, a confirmé que le chemin vers l’école inclusive est engagé et salue « la sincère volonté » du Dispositif du Perche de s’améliorer de manière continue pour s’inscrire dans une démarche de solidarité : « Vous êtes sur le bon cap et l’Education nationale continuera de vous accompagner. »

 

 Découvrez le Dispositif du Perche en images (2 minutes) :

 

L’accès au droit commun pour tous

 

Plus de 70 personnes ont participé à cette journée pour mettre en lumière l’établissement et les services originaux qu’il propose pour accompagner les jeunes au plus près du milieu ordinaire. Trois tables rondes ont été organisées afin que les familles, les jeunes, les professionnels et les partenaires puissent témoigner et répondre aux différentes problématiques posées autour de l’inclusion à l’école, la participation à la vie sociale et l’inclusion dans la vie professionnelle. Magalie Brou, maman de Maxime Sallard, 13 ans, accompagné par le Dispositif du Perche, s’est exprimée sur les résultats de l’inclusion à l’école : «  Ce qui m’a frappé le plus est qu’à partir du moment où Maxime a été scolarisé dans une école ordinaire, il a commencé à avoir moins de troubles du comportement et a été plus ouvert aux apprentissages. Tout naturellement, il imitait le comportement de ses camarades sans handicap. »

Marie Benoist, directrice du Dispositif du Perche, a dressé le bilan de ces 5 années d’expérience. Pour elle, le Dispositif du Perche montre que l’inclusion est possible, que celle-ci doit être une vision du quotidien et un engagement de tous : « L’inclusion des personne en situation de handicap est plus qu’un droit, il  s’agit d’un enjeu de société. L’inclusion c’est l’accessibilité pour tous au droit commun. »

 

Découvrez la journée en vidéo :

 

Télécharger le dossier de présentation « De l’IME à l’école ordinaire : 5 ans d’un projet d’inclusion globale »

 

Crédits photos : Vivre et devenir/C. Dao