Menu d'accessibilité

Accéder au plan du site Aller directement au contenu principal
100ans

Formulaire de recherche

Actualités

Les équipes du SESSAD Denisien visitent l’exposition

La voix de mon cœur : quand des enfants autistes exposent leurs œuvres

Mardi 2 novembre 2021

Les 16 et 17 octobre, la galerie de l’école IESA, école spécialisée dans le marché de l’art et des métiers de la culture à Paris, exposait des peintures réalisées par des enfants ayant de troubles du spectre de l’autisme. L’exposition « La voix de mon cœur » a réunit 85 œuvres peintes par des enfants accompagnés par deux établissements de l’association Vivre et devenir : le service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) Denisien à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et l’institut médico-éducatif Marie-Auxiliatrice (Draveil, Essonne).

Ce projet a été initié par Liqiao Wei, étudiante en master à l’IESA, qui a choisi comme projet de fin d’études d’organiser une exposition d’œuvres réalisées par des enfants avec des troubles du spectre de l’autisme : « Ces enfants ont une autre perception de la réalité, ils ont moins de filtres. Le concept d’art brut, qui désigne les productions de personnes exemptes de culture artistique, m’attirait. Je suis très contente du résultat, je pense que certains jeunes ont beaucoup de talent. »

 

L’étudiante Liqiao Wei, organisatrice de l’exposition « La voix de mon cœur »L’étudiante Liqiao Wei, organisatrice de l’exposition « La voix de mon cœur »

 

Liqiao Wei a envoyé un mail au service de communication de Vivre et devenir au mois d’avril 2021 pour présenter son projet. L’association a soutenu l’initiative dès le début car elle mettait l’accent sur ce que les enfants étaient capables de faire et pas sur leur handicap. Ce projet artistique créait aussi des ponts entre les établissements et la vie ordinaire. Relayée auprès des établissements, l’idée a tout de suite séduit les équipes du SESSAD Denisien et de l’IME Marie-Auxiliatrice. Liqiao Wei s’est ensuite rendue dans les établissements pour accompagner les ateliers et fournir le matériel nécessaire : de la gouache, des feuilles de papier en grand format… « Les enfants ont adoré participer aux ateliers. Ils ont dessiné avec beaucoup de plaisir. Pour les équipes aussi, ce projet leur a permis de rencontrer un univers différent que celui du handicap, de sortir de nos mûrs, c’était très motivant pour nos professionnels. », explique Adrien Larret, chef de service au SESSAD Denisien, qui s’est déplacé avec plusieurs professionnels du SESSAD le samedi 16 octobre pour découvrir l’exposition.