100ans

Actualités

Nouveau logement Vivre et devenir Avenue Edourd Vaillant

Inauguration d’une nouvelle résidence accueil à Bobigny

Vendredi 16 novembre 2018

L’association Vivre et devenir – Villepinte – Saint-Michel a inauguré le 16 novembre la résidence accueil Aux rives de l’Ourcq à Bobigny (Seine-Saint-Denis). L’inauguration a eu lieu en présence des résidents et des différents partenaires du projet dont : le bailleur social LogiRep, qui a construit la résidence, la Mairie de Bobigny, le Comité régional action logement d’Ile-de-France, la Préfecture de Seine-Saint-Denis et le Conseil régional d’Ile-de-France. Le nom Aux rives de l’Ourcq a été choisi par les locataires et fait référence à la rivière qui jouxte l’immeuble.

La résidence accueil est un type de logement adapté pour les personnes en situation de précarité ou d’exclusion, ayant un handicap psychique. Relevant du champ du logement social, elle présente trois caractéristiques essentielles : la présence d’un hôte, un accompagnement social et un accompagnement sanitaire.

Le projet social de la résidence Aux rives de l’Ourcq est d’encourager les personnes, dont la maladie psychique est stabilisée, à accéder à l’autonomie en s’appuyant sur le logement. Selon Marie-Sophie Desaulle, présidente de Vivre et devenir : « L’ouverture de cette nouvelle résidence accueil confirme l’investissement de Vivre et devenir dans le domaine de l’habitat inclusif. L’association accompagne actuellement près de 400 personnes dans des résidences partagées, des résidences accueil et d’autres solutions qui leur permettent d’être chez elles. Nous avons également d’autres projets à l’étude. L’habitat inclusif correspond à nos missions de venir en aide aux plus fragiles de la société et  d’orienter notre développement vers des nouveaux besoins insuffisamment couverts

25 logements pérennes pour des personnes en situation de fragilité psychique

Ouverte depuis le 11 juillet 2018, la résidence Aux rives de l’Ourcq offre un logement pérenne à 25 personnes âgées de 20 à 60 ans, qui rencontraient des difficultés à accéder au logement ordinaire du fait de leur maladie et de la faiblesse de leurs revenus.

Les résidents paient un loyer et disposent librement de leur habitation tout en bénéficiant de la présence d’un hôte tous les jours de la semaine et d’un accompagnement social et sanitaire. Ces services ont été mis en place grâce à de nombreux partenariats : l’Hôpital psychiatrique de Ville Evrard, le Centre de médecine psychiatrique de Bobigny, le Service intégré d’accueil et orientation de la Seine-Saint-Denis, le Service d’accompagnement médico-social pour des adultes handicapés (SAMSAH) Iris Messidor, la résidence accueil de Luppé (à Villepinte, également gérée par Vivre et devenir)…

« Ici, je peux avoir mon chez moi et disposer en même temps des espaces communs. Nous sommes accompagnés, quand je ne vais pas bien, je peux descendre et rencontrer d’autres personnes. C’est un très beau concept. », approuve Sabrina, 39 ans, locataire de l’un des studios de la résidence accueil.

Chacun des 25 appartements, d’une superficie moyenne de 25 m², comprend une pièce à vivre équipée d’une kitchenette et d’une salle d’eau avec WC.  L’ameublement des appartements a été financé en partie par un don de l’Office chrétien des personnes handicapées (OCH).

Une laverie, un salon commun et un local vélo sont également mis à la disposition des personnes. La résidence accueil se situe à proximité immédiate d’un important nœud de transports en commun et de différents équipements (bibliothèque, gymnases, commerces…) ce qui permet de favoriser l’insertion des résidents dans leur ville.

« Les résidences accueil illustrent un mouvement de fond pour aller vers une plus grande inclusion dans la vie ordinaire des personnes en situation de handicap. De plus en plus, nous voyons la création de dispositifs qui permettent d’accompagner la personne chez elle et dans ses différents lieux de vie. Les systèmes de financement, actuellement encore très cloisonnés, s’adaptent eux aussi progressivement à l’émergence de ces nouveaux modèles. », analyse Christophe Douesneau, directeur général de Vivre et devenir.

 

Découvrez les photos de l’inauguration

  • Jean-Christophe Pichon, directeur général adjoint du bailleur social LogiRep