100ans

Actualités

Habitat inclusif : Vivre et devenir reprend les activités havraises de Côté cours

Mardi 2 octobre 2018

Le 28 septembre, le tribunal de grande instance du Havre a accepté l’offre de l’association Vivre et devenir – Villepinte – Saint-Michel pour reprendre les activités havraises dans le domaine de l’habitat inclusif de l’association Côté cours.

Créée en 1999, l’association Côté cours a développé un savoir-faire reconnu dans l’accompagnement de personnes en situation de handicap psychique. Ses actions reposent sur le « chez soi d’abord » avec le logement comme préalable à l’insertion et au soin.

Vivre et devenir est déjà présente dans le champ de l’habitat inclusif. L’association a créé depuis 2014, deux résidences accueil pour proposer un logement pérenne à des personnes en situation de handicap psychique et ambitionne de se développer encore plus dans ce domaine.

Selon Marie-Sophie Desaulle, présidente de Vivre et devenir : «  Le modèle de Côté cours propose une réponse complète et souple à des adultes en situation de handicap afin de leur permettre de vivre en autonomie et en sécurité.  En reprenant les activités de Côté cours, Vivre et devenir approfondit son expertise dans l’habitat inclusif.  Notre objectif est de pérenniser ce modèle et de le reproduire dans les autres régions où nous sommes présents. »

Une offre complète pour 320 personnes en situation de handicap psychique

La décision du tribunal prenant effet dès le mois d’octobre, Vivre et devenir gère désormais l’activité complète d’accompagnement de 320 personnes en situation de handicap, majoritairement psychique, exercé jusqu’à présent par l’association Côté cours au Havre. Cela comprend :

  • 120 places de logements – du studio aux résidences accueil
  • Un service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) de 25 places
  • Uns service d’aide à domicile qui accompagne 110 personnes
  • Un groupe d’entraide mutuelle : outil d’insertion dans la cité, de lutte contre l’isolement et de prévention de l’exclusion sociale de personnes en grande fragilité
  • Un service d’insertion
  • Un centre de formation

« Ce projet permet également à Vivre et devenir d’étendre son activité dans une quatrième région, la Normandie, en s’appuyant sur quatre autorisations : un SAMSAH, deux  résidences accueil et un service d’aide à domicile. Vivre et devenir dispose déjà d’une solide expérience pour piloter des activités en région en lien avec la direction générale basée à Paris, grâce à des outils de communication modernes comme la visioconférence, la mutualisation de certaines fonctions support et des déplacements réguliers. » explique, Christophe Douesneau, directeur général de Vivre et devenir.