100ans

Actualités

Le Dispositif habitat Côté cours teste une formation de premiers secours en santé mentale

Mercredi 15 mai 2019

Lundi 13 mai et Mardi 14 mai, a eu lieu au sein du Dispositif habitat Coté cours (le Havre, Normandie) la formation « test » du programme Premiers secours en santé mentale (PSSM), portée conjointement par l’INFIPP, l’Unafam (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) et Santé Mentale France (fédération que Vivre et Devenir a rejoint récemment).

Qu’est ce que le PSSM ? Le projet vise l’implantation en France du dispositif international « Mental Health First Aid » (MHFA) traduit par « Premiers Secours en Santé Mentale (PSSM) » ayant pour objet de former des acteurs « non professionnels de santé», capables d’apporter un soutien initial à une personne développant ou souffrant d’un trouble ou maladie psychiques, comme c’est le cas depuis longtemps pour les gestes et soins d’urgences « physiques ».

Il s’agit à travers ce projet d’améliorer la connaissance des manifestations des troubles psychiques dans la population. Ceci pour permettre l’intervention plus rapide d’un soin adapté, afin d’améliorer le pronostic médical et social des personnes concernées.

L’impact secondaire étant constitué par l’amélioration de cette connaissance, le recul des préjugés et des discriminations d’une part et d’autre part une meilleure acceptation des soins et des accompagnements quand ceux-ci sont nécessaires.

A ce jour, il n’existe pas en France d’actions de formation validée visant à la sensibilisation généralisée du public concernant les troubles psychiques. Or des problèmes de santé mentale touchent près d’un quart de la population en France. Certains comportements affectent plus particulièrement les jeunes (tentatives de suicide, addictions) et sont très préoccupants pour notre société.

Ce projet, né en Australie en 2001, qui a déjà fait ses preuves dans une vingtaine de pays étrangers (dont l’Australie et le Canada) est en train de s’étendre en Europe. Le mettent en œuvre le Royaume-Uni, le Danemark, les Pays-Bas, la Suède, la Finlande, et bientôt la Suisse et la France, puis l’Allemagne et, peut-être, le Luxembourg.

D’ailleurs le gouvernement, au Comité interministériel pour la Santé du 26 mars 2018, a intégré ce projet parmi les 25 mesures phares de prévention (mesure n°13), en ciblant la population étudiante. La feuille de route présentée au comité stratégique Santé Mentale et Psychiatrie le 28 juin 2018 a également repris ce projet en l’élargissant aux professionnels de l’habitat inclusif.

C’est donc avec enthousiasme que le Dispositif habitat Coté cours de Vivre et Devenir s’est proposé d’organiser une des formations test avant le déploiement sur le territoire, puisqu’il porte depuis 2013 un centre de formation visant à soutenir les partenaires sur les questions de santé mentale.

La volonté de cette session était d’expérimenter le programme PSSM auprès des acteurs du champ de l’inclusion.

Ainsi, ont répondu présents plusieurs partenaires sensibles à la question de la santé mentale : le bailleur social ALcéane, l’association d’aide à domicile UNA Solidarité Normande, l’association La Ligue Havraise, l’association rouennaise « la Clé » spécialisée dans la réinsertion des personnes en situation de Handicap Psychique ainsi que 4 professionnels du Dispositif habitat Coté cours (qui se destinent à devenir formateurs PSSM)

Durant deux jours intenses, les stagiaires ont pu être concrètement formés à des méthodes très pratiques d’intervention et de gestion de crise, et être « cobayes » des méthodes australiennes nouvellement  appliquées en France.

2 autres expérimentations ont déjà eu lieu, et à la fin du semestre, un bilan global de ces retours d’expérience sera réalisé.

Le programme PSSM vise à former 500 000 personnes sur le territoire français sur les dix prochaines années.