100ans

Actualités

Accueil _IME_Saint-Michel

L’association Vivre et devenir inaugure un IME et un SESSAD dédiés à l’autisme à Paris

Jeudi 14 décembre 2017
L'association Vivre et devenir - Villepinte - Saint-Michel a inauguré, officiellement, le jeudi 14 décembre, l'Institut médico-éducatif (IME) et le Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) Saint-Michel, à Paris XVe. Ils accompagnent des enfants, des adolescents et des jeunes adultes porteurs de troubles du spectre de l'autisme.

L’IME et le SESSAD constituent un ensemble cohérent en capacité de proposer tout un panel de modes d’accompagnement. Ouvert depuis janvier 2017, l’IME Saint-Michel accueille en externat 25 adolescents et jeunes adultes avec autisme, âgés de 12 ans à 20 ans. Le SESSAD Saint-Michel propose quant à lui trois types d’accompagnement pour des enfants porteurs de troubles du spectre de l’autisme :

  • Un accompagnement précoce pour 15 enfants âgés de 0 mois à 4 ans ;
  • Un accompagnement dans tous les lieux de vie de l’enfant (domicile, crèche, école…) pour 15 enfants âgés de 3 à 12 ans ;
  • Un accompagnement par une unité mobile avec une file active de 30 enfants, âgés de 0 à 6 ans, en soutien de la démarche de diagnostic.

Toute la partie précoce de l’accompagnement est réalisée en partenariat étroit avec le service de pédopsychiatrie de l’hôpital Robert Debré (Paris, XIXe).

Les deux établissements sont situés au sein du village Saint-Michel, un complexe de 33 000 m2 inauguré en 2017, dans les anciens locaux de l’hôpital Saint-Michel, à Paris XVe. 15 000 m2 y sont dédiés aux activités médico-sociales, le reste des surfaces étant consacré à des logements et à des espaces d’activité. Cette situation illustre l’orientation d’intégrer l’accompagnement des personnes au cœur de la cité.

L’inauguration de ces deux établissements confirme le développement de l’association Vivre et devenir dans le domaine de l’autisme. Ce seront prochainement six structures complètement consacrées à l’autisme, que l’Association aura créées entre 2016 et 2018. Elle a ainsi ouvert en 2016, l’IME de Soubiran et le SESSAD Denisien en Seine-Saint-Denis ; en 2017, l’IME et le SESSAD Saint-Michel à Paris, ainsi qu’un dispositif intégré de soins et de services pour les personnes résidant en Seine-Saint-Denis. En 2018, elle ouvrira une unité renforcée de transition pour des adultes présentant des situations complexes de troubles du spectre de l’autisme issus des départements de la Seine-Saint-Denis, de la Seine-et-Marne et du Val-de-Marne.

 «Actuellement notre association accompagne plus de 300 personnes porteuses de troubles du spectre de l’autisme. Notre objectif est de pouvoir proposer une réponse adaptée à chaque situation. Celle-ci peut se faire au sein des établissements spécialisés, comme les IME, quand cela est nécessaire, mais aussi par un accompagnement au plus près du milieu ordinaire (école, domicile…) grâce à des structures de coordination telles que les SESSAD et la mise en place de réponses innovantes telles que le dispositif intégré ou l’unité mobile. », affirme Marie-Sophie Desaulle, présidente de l’association Vivre et devenir.

Des projets individualisés et une unité mobile pour un accompagnement très précoce

Les enfants et les jeunes accueillis à l’IME et au SESSAD Saint-Michel bénéficient d’un accompagnement adapté à chacun, qui utilise des approches développementales et comportementales et notamment l’emploi des systèmes de communication alternatifs ou complémentaires tels que les pictogrammes et les signes.

« Chaque enfant et chaque jeune bénéficient d’un projet individualisé, rédigé en lien très étroit avec sa famille pour définir des objectifs précis concourant concrètement à développer son autonomie, sa participation sociale et son épanouissement », explique Elisabeth de Charnacé, directrice de l’IME et du SESSAD Saint-Michel.

Le SESSAD Saint-Michel coordonne également un dispositif unique à Paris : l’unité mobile. Elle a pour objectif d’accompagner les familles vers la mise en place d’un diagnostic et d’un accompagnement adapté. « L’unité mobile permet d’accompagner l’enfant et sa famille dès la détection des premiers signes du trouble du développement, avant même la pose d’un diagnostic, qui peut prendre du temps. Elle permet ainsi de proposer une intervention précoce sans tarder, de coordonner les actions menées dans les différents lieux de vie de l’enfant et de soutenir et renforcer le savoir-faire des parents », précise Elisabeth de Charnacé.

La création de l’IME et du SESSAD Saint-Michel a été soutenue par l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France et de nombreux partenaires publics et privés, dont la région Ile-de-France, la Mairie de Paris, la Caisse des dépôts et la Fondation Orange.

 

Pour en savoir plus :
Découvrez le film « Histoires de faire » sur l’IME et le SESSAD Saint- Michel (Durée 7 minutes)

Télécharger le communiqué